Légendes

Le Miracle des avoines

Sainte Radegonde

Le Miracle des Avoines est l’un des épisodes les plus populaires de la Légende Dorée de Sainte-Radegonde.

Sa relatation la plus ancienne se trouve dans un manuscrit du XlVème. Selon ce récit, Radegonde, épouse du roi Clotaire, s’était réfugiée dans sa villa de Saix, au nord de Loudun, avec ses compagnes, Agnès et Disciole.

A l’annonce de l’approche de son époux et de son intention de la ramener à la Cour, la reine s’enfuit à travers champs.

«A l’issue dudit lieu de Seez, poursuit le manuscrit, trouva la bonne dame ung laboureur qui semoyt de I’avoyne auquel elle dist: mon am si aucun te demande si tu as veu passer par cy aucune personne, répond fermement quehomme ni femme n’est par icy passé. Et par la volonté de Dieu la ditte avoyne en celle mesme heure fut crue si grande tellement que la sainte se mussa en icelle avec ses deux religieuses. Et tantost asprès, le roy Clotaire arriva au dict lieu et demanda au laboureur si… Quand le roy oye la réponse du laboureur et voyant le miracle fut plus émerveillé que jamais; et de là s’en retourna, considérant qu’il estoit plus licite laisser sa propre épouse que d’offenser la divine clémence».

 

Pour asseoir l’autorité de ce récit, on a tiré argument de ce que la fête de Sainte-Radegonde aux avoines était déjà célébrée au Xlllème, ainsi que le montre un office composé alors pour le bréviaire des religieuses de Sainte-Croix.

Dès le Xlllème, on trouve le miracle des avoines commémoré le 28 Février à l’église Sainte-Radegonde de Poitiers.

Plusieurs localités de la Vienne le revendiquent mais la priorité revient sans conteste à Saix, en Loudunais, pour la raison que le manuscrit du XlVème relatant la légende situe celle-ci dans cette paroisse.
Au lieu-dit «le champ carré», où une tradition immémorable place le miracle, s’élève une chapelle votive reconstruite en 1852 et récemment restaurée, où est célébrée le 15 Août une cérémonie religieuse suivie d’une procession.

Une autre version, connue sous le titre des ajoncs fleuris
>Lire la légende des ajoncs fleuris

>Lire et voir Eglise Saint-Pierre

>A consulter le livre des Légendes

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page