Architecture religieuse

Collégiale Sainte-Croix

L’histoire de la Collégiale

En 1062, des moines bénédictins édifient un collège de chanoines. L’architecture romane de l’édifice est marquée par l’influence bourguignonne des moines.

Le collège est rebaptisé Collégiale Sainte-Croix lorsque Foulques V, Comte, d’Anjou, le dote d’un fragment de la vraie Croix.

En 1558, Sainte-Croix est en partie brûlée par les protestants.

En 1634, des séances d’exorcisme s’y dérouleront dans le cadre du procès d’Urbain Grandier, affaire plus connue sous le nom « des possédées de Loudun

À la Révolution, la Collégiale, devenue bien national, est transformée en halle à grains.

À la fin du 19′ siècle suite à un incendie, Sainte-Croix sera revêtue de sa charpente métallique actuelle, charpente provenant de l’Exposition universelle de 1889. La Collégiale devient alors un marché couvert.

Restaurée, Sainte-Croix est depuis 1995 un lieu de concerts et d’expositions d’art contemporain.

Voir quelques photos anciennes

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page