Escapades insolites

Troglodytes

Depuis les temps les plus reculés, les habitants de certaines de nos régions ont creusé pour extraire la pierre destinée à la construction de monuments prestigieux ou de maisons d’habitation.
Toute une société s’est organisée en cave avec ses habitats paysans et seigneuriaux, ses chapelles, ses fuies, et ses rues.
Le Loudunais est un exemple en Poitou du troglodytisme de plaine.

Le troglodytisme de plaine est surprenant. Seules les cheminées émergent en bordure des chemins qui sillonnent les « toits des maisons ».
Le creusement était l’œuvre de paysans perreyeux, troglodytes en fonction de leurs besoins : habitat, fournil, étable, cave à vin…
La pierre était vendue ou utilisée localement. Les grands espaces laissés par l’extraction ont été utilisés au cours des âges comme abris, pour le stockage de denrées, l’élaboration du vin ou la culture des champignons. Au début du siècle, lors de la révolution industrielle les habitants sont sortis de terre : tout un patrimoine était abandonné.

Anecdote :
A Ternay, au siècle dernier, la quasi-totalité des habitants n’avaient aucune maison au dessus du sol.

Quelques lieux en Loudunais
Villages de Nouzilly et Puy d’Ardannes
Domaine de l’Espinay à Pouançay, exploitation viticole anciennes habitations troglodytiques
Douves du château de Berrie

Nombreux sites troglos visibles au Nord du Loudunais sur le Val de Loire. (réputation internationale)

– la grande vignolle à Turquant
– le troglo-tap
village de Louresse-Rochemenier

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page